Actualités

Publié le dans Restaurant

Colette, le film

Colette, le film

Dissipons tout malentendu préalable : bien qu'il y ait de bien belles choses à en dire, le film qui sort en janvier prochain ne parle pas de notre restaurant. Mais bien de celle à qui nous avons voulu rendre hommage. Sidonie-Gabrielle Colette, femme de lettres, mais aussi et surtout, femme libre.

 

Une femme sous influence

Un bonheur n'arrivant jamais seul, c'est sous les traits de Keira Knightley que Colette nous est contée par le réalisateur britannique Wash Westmoreland. Nous sommes dans le Paris de la fin du 19ème siècle, la toute jeune Gabrielle vient d'épouser Henry Gauthier-Villars dit Willy, séducteur effréné et dandy littéraire qui lui fait découvrir le tout-Paris artistique et bohème. Piètre auteur mais critique compétent, il découvre vite les dons littéraires de sa femme et lui demande d'écrire des romans... Qu'il signera. Colette s'inspire de ses années d'écolière et, dès sa sortie en 1900, Claudine à l'école est un succès. 

 

Une femme d'influence !

Bien sûr Willy triomphe. Bien sûr il est acclamé dans le beau monde, trompe sa femme tout en l'obligeant à écrire des romans qu'il continue à signer. Bien sûr... mais l'impudent ne connaît pas si bien son épouse qui par petites touches s'émancipe. Cheveux coupés, tenues masculines, amours assumées, Gabrielle s'efface, Colette est née ! Nous n'avons pas encore eu l'occasion de voir le film mais attendons avec impatience cette biographie probablement romancée mais également fidèle de cette femme qui a pris en charge son destin, décidé d'assumer son talent comme son envie de vivre. Une femme courageuse. "Je m’appelle Claudine, j’habite Montigny; j’y suis née en 1884; probablement je n’y mourrai pas". Dès la première phrase de son premier roman, Colette, qui fut en 1945 la deuxième femme à entrer à l'Académie Goncourt, pressentait déjà son destin d'exception.

 

Colette à Saint-Tropez

C'est en 1925 que Colette découvre Saint-Tropez, tombe sous le charme et achète une petite villa provençale couverte de vigne folle qu'elle baptise aussitôt "la Treille-Muscate". Elle y jardinera, s'y reposera, y écrira jusqu'en 1939. Et son souvenir demeure à Saint-Tropez… Jusque dans notre Restaurant Colette !

 

******

Plus d'informations :

- Bande Annonce du Film


Restaurant Colette, un cadre unique, une signature singulière et un concept moderne

Retour aux articles